Vous êtes ici

Pour une gestion durable
Pour une gestion durable de la biodiversité
Quand enjeux environnementaux et économiques
se rejoignent

Comment articuler production agricole et richesses écologiques des milieux réhabilités par le pastoralisme ? Et comment faire progresser les éleveurs dans la valorisation de ces milieux et les rendre autonomes dans leur prise de décision ? Dans le cadre de son programme de reconquête des espaces embroussaillés, le Département du Lot s’est lancé dans une opération pilote pour renforcer l'accompagnement technique en faveur d'une gestion durable des milieux ouverts herbacés.

Quels partenaires ?

L’opération se déroule sur 13 sites d’Associations Foncières Pastorales Libre (AFPL) et 5 nouveaux territoires de projet qui se sont engagés dans une démarche collective pour reconquérir de nouveaux espaces embroussaillés.

Le Département s’appuie sur des compétences locales (Parc Naturel Régional des Causses du Quercy, Chambre d’Agriculture du Lot, Adasea.d’Oc et naturaliste indépendant) et a fait également appel à des compétences extérieures (SCOPELA, spécialiste en expertise éco-pastorale).

Actions et atouts

Cette opération se décline autour de plusieurs actions : développement des connaissances écopastorales d'un point de vue biologique et technique et la mise en place d'une méthodologie concertée ; création d'outils d'auto-évaluation et de suivi du pâturage pour les éleveurs... Plus d'infos

Elle expérimente la démarche Patur’Ajuste, conçue par un collectif de chercheurs, de techniciens en élevage et de gestionnaires des milieux naturels, qui vise à rechercher une meilleure autonomie alimentaire des troupeaux en s’appuyant sur la valorisation des végétations à flore diversifiée et le maintien des qualités écologiques des milieux naturels.

Il s’agit de proposer aux éleveurs de s’engager sur des mises en état saisonnalisées des végétations, cohérentes avec leur propre système d’élevage et itinéraires techniques. La biodiversité n’est alors plus considérée comme une contrainte mais comme un facteur de production et comme la résultante de pratiques agricoles pertinentes.

 

logo europe.png

 

L’opération «Accompagnement technique éco-pastoral innovant pour le maintien d’un bon état agro-écologique des milieux ouverts herbacés » est cofinancée par l’Union européenne. L’Europe s’engage dans le Massif central avec le Fonds européen de développement régional